Imprimante / Printer 

printerblog

Mon imprimante de plus de huit ans a décidé d’arrêter de fonctionner. Comme ça, elle en avait marre. Ce jour-là, le mot “imprimante” était dans le vocabulaire d’un de mes cours. Ce n’est qu’un objet, de la technologie, je ne devrais pas être sentimentale surtout parce qu’elle est énorme et je n’avais pas besoin de toutes ses fonctions compliquées. Je l’avais achetée pendant mon masters pour créer un portfolio à format originale. Ça en a valu la peine. 7 ans d’enseignement où elle a tout imprimé de modèle de modes, aux leçons… Pendant la longue période où je devais imprimer d’inombrables documents pour mon prêt à la banque avec un ordi qui avait du mal à s’allumer, elle a tout imprimé pour moi. Sans elle, je n’aurais pas mon petit chez moi d’une certaine façon. Maintenant, au lieu de prendre presque toute une étagère, elle est au recyclage électronique. Canon m’a dit au téléphone que ça ne valait pas la peine de la réparer. Quand on dessine encore sur du papier, quand on envoie encore des cartes postales et des lettres par courier, on oublie que même nos objects électroniques faits à la chaine ont une petite place dans notre cœur. C’est étrange mais vrai. Je sais que c’est ridicule mais je n’oublirais jamais cette imprimante et tous les moments que j’ai ‘partagé’ avec elle.
My printer of almost eight years decided to stop working a few weeks ago. Just like that, she was sick of it. It happened the day that the word “printer” came up during a French lesson. It’s only an object, technology, I shouldn’t be sentimental especially because it’s huge and I didn’t need all its functions. I had bought it during my Education masters to print a portfolio in an original format. 7 years of teaching: printing templates, lessons, countless visual aids… During the long period where I was applying for a mortgage, it worked for the countless documents funeled through a computer that would barely turn on. Without her, I wouldn’t have my home in a way. Now it’s in the electronic recycling section. Canon told me over the phone it wasn’t worth fixing. When you draw on paper and still write post cards and letters sent my mail, we forget that even technological objects made by the thousands hold a small place in our hearts. It’s strange but true. I know it’s ridiculous but I will never forget this printer and all the moments I “shared” with it. 

À Fleur de Peau / Sensitive 

J’entends déjà la voix affolée de maman et je vois les regards déçus et dégoûtés de Papounet et de ma belle-mère. Je n’ai pas posté de photo tout de suite par peur de les ernever/frustrer mais une des leçons qu’on apprend en grandissant c’est de faire des choix pour soi et non pour les autres. 

Ce tout petit tatouage représente quelque chose d’énorme. C’est le personnage de Mimi Cracra pour ceux qui ne la connaisse pas. J’ai racheté un livre il y à deux ou trois ans et j’ai attendu aussi longtemps pour le mettre sur ma peau à jamais. 

La femme qui a créé cette série, Agnès Rosenstiehl,  est extraordinaire et je l’idolâtre depuis que j’ai commencé à créer mes propres livres. J’espère la rencontrer un jour. Je m’étais dit que quand je “réussirai” en tant qu’auteur/artiste comme elle, j’aurais mérité le tatouage. J’ai bien compris récemment que la réussite personnelle se redéfinie constamment, c’est comme un ogre qui a toujours faim. La réussite, c’est la joie et la reconnaissance de ce qu’on a maintenant, alors pourquoi attendre?

Je pensais que je m’identifiais avec Mimi Cracra pour son apparence. En relisant ses histoires, je me suis rendu compte que c’était parce qu’elle joue seule, elle vie dans son petit monde pas toujours joyeux mais toujours honnête . Elle est à fleur de peau comme tous les enfants. Elle fait constamment des dégâts et agit sans trop se préoccuper du résultat. Quand est-ce qu’on arrête de vivre comme ça?  

J’ai passé une grande partie de ma vie à éviter d’étre aussi naïve et à fleur de peau. J’ai tout fait pour ne plus être cette petite fille seule dans la pluie. Il y à quelques mois, je ne la retrouvais plus, même au fin-fond de moi, même en faisant du yoga… Depuis je fais tout pour. On peut être tellement méchant avec soi-même, mais si on parle à l’enfant en nous, notre vision de la vie et de nous-mêmes est bien plus saine, chaleureuse et positive. Nous ne devrions pas éviter notre sensibilité enfantine puisque cette vulnérabilité nous permet l’exaltation. Mimi Cracra me rappelle qu’il faut vivre et chérir le moment présent même si on patauge, c’est bien plus amusant! 

I can already hear my mother’s distressed voice and see my fathers and stepmother’s disappointed and disgusted looks. I didn’t post a picture right away for fear of annoying and frustrating them but one lesson you learn growing up is too make choices for yourself and not others.

This itty bitty tattoo represents something enormous. It’s the character Mimi Cracra for those who do not recognize her. I re-purchased the book a few years back and waited since to put it on my skin forever.

The woman who created this series, Agnès Rosenstiehl, is incredible and I’ve idealized her ever since I started creating my own books. I hope to meet her one day. I told myself that when I “made it” as an artist/author just like her, I’ll have deserved the tattoo. A few months ago I realized that personal success is constantly redefined, like an eternally hungry oger. Success is the joy and appreciation of what we have right now, so why wait?

I thought I identified with Mimi Cracra because of her appearance.  Rereading the stories, I realized I identified with her because she plays alone, she lives in her little world not always happy but always honest. Her emotions are raw, like those of all children. She makes such a mess, she tries everything without being too bothered by the outcome. When do we stop living like that?

I spent most of my life trying to avoid being naive and sensitive. I tried everything to stop being that little girl alone in the rain.  A few months ago, I couldn’t find her anymore, even deep within, even after yoga… Now I do everything to be in touch with that part of myself. We can be so abusive with ourselves, but if we talk to the child within us, our vision of ourselves and of life is far more healthy, warm and positive. We shouldn’t avoid our child like sensitivity because that vulnerability enables bliss. Mimi Cracra reminds me that you have to live and cherish the present even if you’re sloshing through, it’s just way more fun! 

Le pâté – Chopped liver

L’autre soir ma copine a sorti l’expression “Et moi? J’sens l’pâté?!”, ça m’a surpris car je l’aime plus que tout au monde mais aussi j’ai immédiatement pensé à ma belle-mère, presque d’une façon territoriale puisque pour moi, cette expression lui appartient. Cette réplique sortait toujours à des moments où je m’y attendais le moins, d’un ton grave accompagné d’une grimace rigolote. Elle a toujours une posture et un ton élégants, donc c’était d’autant plus drôle et choquant puisqu’elle ne sentirait jamais le pâté, au contraire elle le mangerait délicatement. En tant qu’enfant aussi, c’était inconcevable qu’elle se sente ignorée, l’idée qu’elle se sente délaissée par quelqu’un, surtout par moi!? Encore plus impossible.

C’est toujours un moment naïf et un peu drôle quand cette expression est dite, pour moi en tout cas. C’est l’enfance, c’est l’idée que quelqu’un qu’on aime si fort exprime comiquement le sentiment d’être délaissé et de notre petite opportunité d’aimer d’avantage. J’aimerais preciser que je préfère nettement le pâté au chopped liver (du foie haché) c’est vraiment pas la même chose mais bon, comme expression, ça fait l’affaire!

IMG_0102-1.JPG

The other night my friend said “And what am I? Chopped liver?!”, it surprised me because I love her more than anything and also I immediately thought of my stepmother, almost in a territorial way because to me that expression belongs to her. She would always belt that out with a funny posture and a goofy face. She’s always very elegant in her tone and body language so it was even funnier coming from her as she would be the last person to smell like chopped liver, instead she’d eat it delicately. As a child and to this day it is inconceivable that she would ever feel left out, and by me of all people, even less likely.

This expression brings on naif and funny moments. It’s childhood, it’s the idea that someone you love feels neglected playfully and you get to express your love that much more. I would like to make it clear that I love pâté way more than chopped liver though, it’s just not the same thing! But as an expression, it totally does the trick!

Gros bisous
Julia + Voltaire

Bilingual Flashcards and Books coming Sept 1st

Sept1DailyBilFlashStarting September 1st 2014, Voltaire, the Franco-American Hipster dog is going to bring you love in the form of daily bilingual flashcards via Instagram, a bilingual children’s books series via Amazon, blog posts on bilingual education and links to fun french articles and videos on Facebook and Twitter. I am so excited to have a platform for French-English peeps to share their stories of learning a language… or two!

Dès le 1er september 2014, Voltaire, le chien hipster franco-américain va vous donner du bonheur sous forme de fiches bilingues quotidiennes via Instagram, de livres pour enfants bilingues via Amazon, d’un blog au sujet de l’éducation bilingue et des liens amusants à des articles et vidéos françaises via Twitter et Facebook. J’ai hâte d’avoir un endroit où le p’tit peuple franco-anglais pourra partager leurs histoires en apprenant une langue… ou deux!

À bientôt!

Gros Bisous

Julia + Voltaire